La Royauté en marche

Catholique et français toujours !

Accueil

Justice

La Justice du Roy est impartiale et la même pour tous

 

 

 

Au moment de son accession au Trône, le Roy accorde le pardon et l'amnistie générale pour tous les condamnés de droit commun à des peines de prisons.

 

Pour tous les condamnés à la prison pour crime de sang, chaque dossier est étudié au cas par cas pour une éventuelle amnistie royale. 

 

 

Il est urgent de reprendre les bases de la vie en société.

 

 

Cela commence par l’éducation des enfants par leurs parents dans le respect 

 

des 10 commandements de Dieu et une pédagogie éducative fondée sur le 

 

bon exemple que le monde des adultes a le devoir de donner à la jeunesse.

 

 

Il nous faut casser le cycle infernal de la violence et de la délinquance par des 

 

mesures adaptées. Si les prisons se vident au fur et à mesure que les 

 

prisonniers ont purgé leur peine, il ne faut plus qu’elles se remplissent.

 

 

C’est notre devoir à tous, à quelque niveau que nous nous trouvions, de tendre la 

 

main aux anciens prisonniers, leur donner les moyens de ne pas retomber 

 

dans leurs erreurs passées en leur donnant une chance  de reprendre leur 

 

place dans la Société, de se réhabiliter et de retrouver leur dignité, leur 

 

honneur et l’estime d’eux-mêmes grâce à un travail, un entourage familial et 

 

un soutien moral et psychologique.

 

 

Ce retour à la Société civile doit se préparer avant que le conscrit ne sorte de prison.

 

Car il doit réapprendre à vivre à l’extérieur et réapprendre à gérer sa liberté retrouvée. 

 

C’est un exercice difficile et voué à l’échec s’il n’est pas accompagné et aidé par des 

 

tuteurs spécialisés. Souvenons-nous de l’échec de l’expérience tentée avec Patrick Henri. 

 

 

« Il n’y a de bonne justice que celle qui sait punir, pardonner, réhabiliter 

 

et aider à ne pas retomber » 

 

 

Rétablissement de la peine de mort pour :

 

Les terroristes,

 

les tueurs en série,

 

les violeurs,

 

les trafiquants de drogues dures héroïne, cocaïne,drogues de synthèse chimiques ,

 

les proxénètes pédophiles,

 

 

A la demande du condamné,la peine de mort physique est commuée en peine de mort sociale :

 

Le condamné est flétri au front par imposition du fer rouge afin que chacun sache par cette marque infâmante qu'il a commis les crimes les plus monstrueux.

 

La flétrissure est assortie du port de bracelets électroniques et de l'implantation d'une puce électronique dans le corps.

 

 

Pour que la peine capitale soit prononcée, 3 conditions doivent être réalisées :

 

Aucun doute possible sur la culpabilité de l'accusé garanti par le flagrant délit et/ou une preuve visuelle (video)

La volonté pleine et entière du passage à l'acte doit être prouvée

Aucune circonstance atténuante n'a pu être établie à la décharge de l'accusé

 

Si la peine capitale ne peut pas être prononcée parce que toutes les conditions ne sont pas réunies, le coupable est condamné à la prison à perpétuité.

 

La peine de mort est et doit rester exceptionnelle.

 

 

gallery/choix d'un pretendant
gallery/2 frances
gallery/savoir et comprendre