La Royauté en marche

Catholique et français toujours !

Impôts et taxes

Suppression de tous les impôts, taxes directes et indirectes existants et remplacement par

 

l'I.U.D.S. : Impôt Unique de Solidarité.

 

Une réforme du système fiscal actuel s'impose allant dans le sens d'une simplification 

 

des procédures de calcul de l'impôt, d'une simplification et d'un allègement de la quantité

 

de travail des serviteurs de l’Etat et d'une plus juste, plus équitable et plus intelligente

 

répartition de la pression fiscale sur l'ensemble des contribuables.

 

 

a) Suppression de l'impôt sur le revenu dans sa forme actuelle 

 

b) Suppression de l'impôt sur les Sociétés 

 

c) Suppression de l'impôt sur les bénéfices industriels et commerciaux 

 

d) Suppression de la T.V.A. et de la T.I.P.P. 

 

e) Suppression du système des tranches d'imposition 

 

f) Suppression de l'impôt sur les grandes fortunes 

 

g) Suppression de l'impôt sur les successions et héritages 

 

h) Suppression des places de stationnement payant  

 

i) Suppression de la catégorie socioprofessionnelle dite «non imposable» 

 

j) Suppression de l’impôt sur les plus-values financières 

 

k) Suppression des taxes sur le tabac, l’alcool et les produits de luxe

 

En lieu et place de toutes ces suppressions, mise en place d'une nouvelle 

 

fiscalité s'appuyant sur 3 principes, 3 piliers garantissant les devoirs et les 

 

droits de chacun : l' I.U.D.S., la transparence et la capacité

 

Cette nouvelle fiscalité est servie par l’outil de la communication moderne,Internet, et

 

asseoit sa mise en oeuvre sur le N.S.B. (nouveau système bancaire) 

 

 

1) Création de l' I.U.D.S. 

 

Il s'agit de l'impôt unique de solidarité. Il s'applique à toutes et à tous, à tous les 

 

échelons de l'Etat et sert à financer au centime près les moindres besoins, les moindres

 

coûts, les moindres imprévus dans les moindres domaines.

 

Ses deux caractéristiques essentielles, qui sont aussi ses deux qualités, sont la 

 

réactivité et la souplesse

 

Réactivité :

 

Il fonctionne au coup par coup, tout au long de l'année d'exercice 

 

ou de l'année budgétaire, peut être activé à tout moment pour un besoin 

 

ponctuel et imprévu. 

 

Souplesse: 

 

Simple à mettre en oeuvre, l' I.U.D.S. peut être utilisé aussi bien 

 

au niveau de la Nation , que de la Région, que du Département, que du 

 

canton, que d'une communauté de Communes, que d'une grande ville ou d'un 

 

simple village de campagne. 

 

 

2) La transparence 

 

Dans le cas d'un besoin de financement hors budget annuel, l'Etat, quelque 

 

soit le niveau auquel il intervient dans le recouvrement de l'I.U.D.S. 

 

(national, régional, départemental, intercommunal, communal), doit 

 

désormais travailler comme une entreprise de droit privé. C'est-à-dire qu'il 

 

doit exprimer clairement son besoin financier supplémentaire à travers un 

 

cahier des charges précis, éventuellement réalisé à partir d'un devis élaboré 

 

suite à appel d'offre. Il y a une somme inscrite en bas de la colonne de 

 

chiffres du devis ou du cahier des charges. C'est sur cette somme que les 

 

techniciens des services fiscaux concernés appliquent le calcul de l'I.U.D.S. 

 

pour chaque contribuable concerné et la part de l'I.U.D.S. qui le concerne lui 

 

est communiquée par Internet sur son e-mail fiscal ainsi que l'objet de cet 

 

impôt. Un prélèvement automatique est effectué 30 jours après l'envoi de cet 

 

e-mail sur le compte bancaire du contribuable concerné. Le montant et l'objet 

 

du prélèvement figure en clair sur son relevé de compte bancaire. 

 

Chacun sait, à tout moment, ce qu'il paye comme impôts, et où passe l'argent 

 

de ses impôts. 

 

De la même façon que l'Etat doit fonctionner dans la transparence, le contribuable

 

salarié,indépendant, profession libérale, artisan, commerçant est soumis à la transparence

 

vis-à-vis de l'administration fiscale qui sait à tout moment ce qu'il gagne mois par mois,

 

grâce à Internet et au N.S.B.

 

 

Il n'y a plus de déclaration fiscale à faire une fois l'an et de perte de 

 

temps en remplissage de paperasseries et démarches de toutes sortes, ni de 

 

risque de déclarations erronées ou frauduleuses pour le contribuable. 

 

 

3) La capacité 

 

Dans la nouvelle fiscalité, l'impôt du contribuable est calculé

 

non pas sur ce qu'il a gagné au cours de l'année A-1, mais sur une équation fiscale pouvant

 

intégrer jusqu’à trois paramètres. 

 

1er paramètre : ce qu'il gagne au cours du mois M de l'année A (MA) 

 

2ème paramètre : Sa capacité de trésorerie après impôt (TAI) 

 

3ème paramètre : Sa capacité de niveau de vie M.S.G. (Minimum Social 

 

Garanti) (CNVM) 

 

MA sera utilisé pour tous les contribuables (salariés, non salariés). 

 

TAI concernera les professions indépendantes 

 

CNVM concernera les revenus les plus modestes 

 

MA agira comme un paramètre activateur, TAI et CNVM comme des 

 

paramètres modérateurs. 

 

Le montant de l'impôt du mois M du contribuable est calculé chaque mois 

 

entre le premier et le quatrième jour du mois M+1 et est prélevé 

 

automatiquement sur le compte bancaire du contribuable dans la nuit du 

 

cinquième au sixième jour du mois M+1. 

 

 

gallery/choix d'un pretendant
gallery/2 frances
gallery/savoir et comprendre